maseblog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 14 octobre 2005

Ubuntu

C'est avec un nom à la Gotlib que nous arrive le dernier né de la communauté Ubuntu: Blaireau Jovial, aussi nommé Ubuntu 5.10 (Breezy Badger).

J'allais l'oublier malgré plusieurs rappels, ma dose quotidienne de Mitternacht m'assurait heureusement de ne pas passer au travers: l'échéance que je m'étais fixée pour passer d'un environnement windows à un environnement linux est tombée.

Le torrent est dans son cours...

dimanche 9 octobre 2005

À bout de souffle

La ventilation de mon ordinateur portable a toujours été assez bruyante. Curieusement, elle avait la manie de se mettre en route lors du déclenchement de l'écran de veille de Windows® (mais pas seulement, évidemment). Fort heureusement, elle ne restait qu'une invitée occasionnelle.

Cependant, depuis quelques mois la ventilation est passée en fonctionnement continu. 'doit y avoir de la poussières ou un truc grippé là-dedans, pensais-je et entrepris de nettoyer l'engin. Après ouverture du capot, je constatais: de poussière, point. Ou si peu. Étonné, je n'en refermais pas moins la bête pour l'endre vrombir aussitôt.

Les mois qui viennent de passer n'ont évidemment pas apporté d'amélioration spontanée mais plutôt un passage au plein régime. J'en ai été réduit à mettre des écouteurs ou pousser le volume de mon équipement stéréo au maximum pour pouvoir un tant soit peu entendre la musique que je passe. Hier j'ai atteint à nouveau un seuil critique d'exaspération et replongé dans les entrailles de l'ordi. Cette fois, plutôt que de me contenter de retirer la peau de l'ordi, je démontais également le radiateur.

Le bidule gris qui traîne, là, devant. Non, non, ce n'est pas un filtre. C'est deux ans de poussières accumulées, agglomérées entre le radiateur et l'évacuation d'air. Forcément, la circulation n'est pas facilitée...

Ah, comme le silence est reposant...